• John
  • Felde
  • University of Maryland
  • USA

Latest Posts

  • USLHC
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

  • James
  • Doherty
  • Open University
  • United Kingdom

Latest Posts

  • Flip
  • Tanedo
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

  • Aidan
  • Randle-Conde
  • Université Libre de Bruxelles
  • Belgium

Latest Posts

  • Karen
  • Andeen
  • Karlsruhe Institute of Technology

Latest Posts

  • Seth
  • Zenz
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

  • Alexandre
  • Fauré
  • CEA/IRFU
  • FRANCE

Latest Posts

  • Jim
  • Rohlf
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

  • Emily
  • Thompson
  • USLHC
  • Switzerland

Latest Posts

  • Ken
  • Bloom
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

CNRS-IN2P3

View Blog

  • photo

L'institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS a pour mission de promouvoir et de fédérer les activités de recherche dans les domaines de la physique nucléaire, la physique des particules et les astroparticules. Il coordonne les programmes scientifiques dans ces domaines pour le compte du CNRS et des universités, en partenariat avec le CEA.

L'IN2P3 est structuré en une vingtaine de grands laboratoires et plateformes technologiques distribuées un peu partout en France, qui fonctionnent en réseau et collaborent ensemble auprès des grands instruments utilisés pour réaliser leurs recherches:
- les accélérateurs de particules: comme le LHC au CERN à Genève, SPIRAL au Ganil à Caen ou encore à SLAC à Stanford, Fermilab à Chicago, JPARC au Japon etc.
- les détecteurs de particules: auprès des accélérateurs ou dans les laboratoires souterrains comme à Modane ou au Gran Sasso en Italie.
- les instruments au sol ou embarqués, pour observer les rayons cosmiques de haute énergie ou les manifestations cosmologiques de la physique des particules : Virgo en Italie, les observatoires en Argentine ou en Namibie, Antarès à Toulon et les satellites spatiaux comme Plank, Glast ou AMS...

Sur ce site, vous pourrez retrouver des contributions de la cellule communication de l'IN2P3, mais aussi du directeur de l'IN2P3, Jacques Martino ou de physicien(ne)s et d'ingénieur(e)s des laboratoires de l'IN2P3.