• John
  • Felde
  • University of Maryland
  • USA

Latest Posts

  • USLHC
  • USLHC
  • USA

  • James
  • Doherty
  • Open University
  • United Kingdom

Latest Posts

  • Andrea
  • Signori
  • Nikhef
  • Netherlands

Latest Posts

  • CERN
  • Geneva
  • Switzerland

Latest Posts

  • Aidan
  • Randle-Conde
  • Université Libre de Bruxelles
  • Belgium

Latest Posts

  • TRIUMF
  • Vancouver, BC
  • Canada

Latest Posts

  • Laura
  • Gladstone
  • MIT
  • USA

Latest Posts

  • Steven
  • Goldfarb
  • University of Michigan

Latest Posts

  • Fermilab
  • Batavia, IL
  • USA

Latest Posts

  • Seth
  • Zenz
  • Imperial College London
  • UK

Latest Posts

  • Nhan
  • Tran
  • Fermilab
  • USA

Latest Posts

  • Alex
  • Millar
  • University of Melbourne
  • Australia

Latest Posts

  • Ken
  • Bloom
  • USLHC
  • USA

Latest Posts

CERN (Francais) | Geneva | Switzerland

View Blog | Read Bio

« Des valeurs partagées pour une nouvelle réalité. »

« Des valeurs partagées pour une nouvelle réalité. » Tel sera le thème de la réunion annuelle du Forum économique mondial qui se tiendra cette semaine à Davos ; un thème qui interroge particulièrement la science. Notre discipline repose en effet, et depuis toujours, sur une communauté de valeurs : si les laboratoires de physique des particules du monde entier ne mettaient pas en commun ouvertement et librement leur savoir-faire, notre compréhension de l’Univers au niveau fondamental aurait stagné depuis des années. Et si la recherche fondamentale et la recherche appliquée n’étaient pas en constante interaction dans nos laboratoires, les technologies issues de notre discipline seraient encore dans les limbes. Je me rendrai à Davos cette semaine, et c’est ce message-là que je m’efforcerai de transmettre.

Que le CERN soit invité au forum de Davos cette année est un signe très encourageant pour la science fondamentale. Cela témoigne d’une reconnaissance de la part des membres du Forum de l’importance de la science fondamentale pour la société, et aussi du rôle pilote que joue la physique des particules dans la mondialisation scientifique. Beaucoup voient la mondialisation comme une menace ; pourtant, notre science démontre à quel point elle peut être bénéfique à tous.

Dans notre discipline, les valeurs partagées, à travers le monde, est la règle depuis bien longtemps. La collaboration internationale est dans nos gènes. Aujourd’hui, l’ouverture du CERN à des pays non européens renforce encore cette tendance. Cette année commencera le processus de redéfinition de la stratégie européenne pour la physique des particules, publiée initialement en 2006. Parallèlement, la communauté mondiale de la physique des particules fondamentales travaille sur une vision d’ensemble de la discipline. Tout cela montre que la physique des particules au niveau mondial avance de manière coordonnée, ce qui permet d’optimiser les investissements des organismes de financement afin de diffuser la connaissance et l’innovation au profit de tous.

Cette optimisation ne se limite pas à la collaboration au-delà des frontières, mais concerne également l’enrichissement mutuel de la science fondamentale et de la science appliquée. Le CERN, qui est connu pour sa science fondamentale, a également beaucoup à apporter dans différents domaines de la recherche appliquée. Il suffit de penser au World Wide Web, ou à de nombreuses avancées dans le domaine médical, qui ont vu le jour dans des laboratoires de physique des particules tels que le CERN. L’essentiel est d’assurer la circulation du savoir entre science fondamentale et science appliquée, pour que les nouveaux concepts inspirent les innovateurs, et que les nouvelles technologies inspirent les chercheurs. Par ailleurs, il est capital que des installations aussi médiatisées que le LHC, qui sont de véritables sources d’inspiration, continuent de prospérer. Ce sont des projets de cette envergure qui attirent les jeunes cerveaux vers la science, qui favorisent le dialogue entre science et société, et qui font prendre conscience du rôle essentiel de la science dans la vie de chacun.

Les valeurs partagées sont une évidence dans le monde de la physique des particules ; c’est un message fort que nous enverrons à tous les dirigeants du monde réunis à Davos. Il est beaucoup question, lors de ces rencontres, de l’« esprit de Davos » ; la manifestation n’est pas simplement un moyen de créer un réseau pour les dirigeants, mais aussi une occasion pour les participants de rencontrer des interlocuteurs inhabituels, qui parfois remettent en question leurs modes de pensée et d’action. Je souhaite rentrer pleinement dans cet esprit. Je souhaite renforcer l’idée que dans notre discipline, la science, la mondialisation joue un rôle positif ; je voudrais aussi contester l’idée que nous devons choisir entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Nous n’avons pas à choisir. Et ce constat est d’autant plus vrai en un temps de ralentissement économique, alors que la science fondamentale se veut plus importante que jamais.

Rolf Heuer

Share